Ecole Doctorale
BIOLOGIE SANTE
de Lille

Faculté de Médecine
Pôle Recherche
1 place de verdun
59045 Lille cedex - France
Tel. (+33) 320 623 427
Fax (+33) 320 623 428
www.edbsl.net
contacter
    

Calendrier - Soutenances de thèse

du au  afficher dates


nombre de soutenances de la sélection : 1
U_Lille (MED)
TENENBAUM Mathie  envoyer un message
vendredi 14 septembre 2018
(14h00) - Fac. de Médecine - Pôle Recherche- Amphi B
Rôle des « sérine/thréonine kinases » dans la cellule bêta pancréatique
En modulant en permanence une production d'insuline adaptée au besoin de l'organisme, la cellule béta pancréatique joue un rôle crucial dans l'homéostasie glucidique. L'adaptation de cette production d'insuline est l'opération d'une machinerie cellulaire responsable de la production de l'insuline hautement adaptative et d'une augmentation de la masse des cellules bêta-pancréatiques. Cette plasticité des cellules béta est particulièrement critique dans des périodes de modifications de la physiologie de l'organisme, telles que la prise de poids, la grossesse ou le développement du nouveau-né jusqu'au sevrage. Une perte de la fonctionnalité et de la masse des cellules béta sont à l'origine du diabète, une des causes principales de mortalité dans le monde.
Chez les vertébrés, les sérine-thréonine kinases (STKs) dirigent des voies de signalisation importantes permettant aux cellules de répondre à l'environnement. L'objectif de ma thèse a été d'identifier les voies de signalisation responsables du développement de la masse de cellules bêta à la naissance, au cours de la grossesse et de l'obésité, afin de mieux comprendre le dysfonctionnement et la perte de la masse des cellules béta induite par l'environnement diabétogène (ex : LDL oxydés, hyperglycémie, hyperlipidémie,..) du patient diabétique. En étudiant la plasticité des cellules béta des rats nouveau-nés, nous avons découvert une élévation importante de l'expression de la protéine Dual Leucine Zipper Kinase (DLK) dans les îlots des rats nouveau-nés de 10 jours lorsqu'ils sont comparés aux îlots des rats adultes. Dans les îlots des ratons, l'augmentation de l'expression de DLK coïncide avec une très forte prolifération des cellules béta et l'activation de la signalisation «cJun-amino terminal Kinase 3» (JNK3), une STK de la famille des «mitogen activated protein kinase» (MAPKs). Comme observé pour DLK, dans les îlots des ratons et chez la souris, l'invalidation de JNK3, réduit considérablement le nombre de cellules sécrétrices de l'insuline. Nous avons aussi observé que les MAPKs sont directement impliqués dans la mort des cellules béta induite par des LDL oxydés via un mécanisme cellulaire impliquant le stress du réticulum endoplasmique et le stress oxydant. Nos résultats montrent l'importance de la signalisation des MAPKs dans le contrôle de la survie et de la prolifération des cellules béta et de son implication dans le diabète.

abstract (english)
Unité de recherche : UMR CNRS 8199 éq. 01 (GÉNOMIQUE ET ÉPIGÉNOMIQUE DES MALADIES MÉTABOLIQUES )
directeur de thèse : Amar ABDERRAHMANI