Ecole Doctorale
BIOLOGIE SANTE
de Lille

Faculté de Médecine
Pôle Recherche
1 place de verdun
59045 Lille cedex - France
Tel. (+33) 320 623 427
Fax (+33) 320 623 428
www.edbsl.net
contacter
    

Calendrier - Soutenances de thèse

du au  afficher dates


nombre de soutenances de la sélection : 10
LILLE 2 (MED)
NSEIR Saadalla  envoyer un message
vendredi 09 septembre 2011
(14h30) - Fac. de Médecine - Pôle Recherche - Salle des thèses
Prévention des microinhalations et de l'ischémie trachéale liées à l'intubation
 
résumé (français)
abstract (english)
Unité de recherche : EA 2694 (Santé Publique: Epidémiologie et Qualité des Soins )
directeur de thèse : Alain DUROCHER
 
LILLE 2 (MED)
RAVASI Laura  envoyer un message
lundi 19 septembre 2011
(13h30) - Fac. de Médecine - Pôle Formation - Salle des thèses
"Caractérisation d'un biomarqueur pour l'étude en tomographie par émission de positons des récepteurs muscariniques de type M2 pour le diagnostic précoce de la Maladie d'Alzheimer"
 
résumé (français)
abstract (english)
Unité de recherche : EA 1046 (Maladie d'Alzheimer et pathologies vasculaires)
directeur de thèse : Franck SEMAH
 
LILLE 2 (MED)
BRUYERE Emilie  envoyer un message
mardi 20 septembre 2011
(14h00) - Fac. de Médecine - Pôle Formation - Salle des thèses
Étude de la carcinogenèse œsophagienne dans un modèle in vivo : Identification de nouvelles cibles thérapeutiques
 
résumé (français)
abstract (english)
Unité de recherche : U 837 éq. 05 (Mucines, différenciation et cancérogenèse épithéliales (JPArc - éq. 5))
directeur de thèse : Isabelle VAN SEUNINGEN
 
LILLE 2 (MED)
D'HONDT Fabien  envoyer un message
mardi 20 septembre 2011
(15h00) - Fac. de Médecine - Pôle Recherche - Salle des thèses
Émotion et Espace Visuel: Approches neuromagnétique, neurosomatique et comportementale.
 
résumé (français)
abstract (english)
Unité de recherche : EA 4559 (Laboratoire de Neurosciences Fonctionnelles et Pathologies)
directeur de thèse : Henrique SEQUEIRA
 
LILLE 2 (MED)
LAMOTTE Christophe  envoyer un message
vendredi 23 septembre 2011
(14h30) - Fac. de Médecine - Pôle Recherche - Salle des thèses
EPAISSEUR INTIMA-MEDIA DE L'ARTERE CAROTIDE CHEZ L'ADOLESCENT : Relations avec les facteurs de risque cardiovasculaire ou liés au style de vie (étude ancillaire de Helena CSS)
 
résumé (français)
abstract (english)
Unité de recherche : U 995 éq. 04 (Modulations nutritionnelles de l'inflammation et de l'infection)
directeur de thèse : Frederic GOTTRAND
 
LILLE 2 (MED)
BUBROVSZKY Maxime  envoyer un message
lundi 26 septembre 2011
(11h00) - Fac. de Médecine - Pôle Recherche - Salle des thèses
Saillance et pertinence des stimuli visuels dans la schizophrénie.
 
résumé (français)
abstract (english)
Unité de recherche : EA 4559 (Laboratoire de Neurosciences Fonctionnelles et Pathologies)
directeur de thèse : Pierre THOMAS
 
LILLE 2 (MED)
EL KALIOUBIE Ahmed  envoyer un message
lundi 26 septembre 2011
(13h30) - Fac. de Médecine - Pôle Recherche - Salle des thèses
Adipokines et pathologies vasculaires humaines: anévrysmale et athéroscléreuse
 
résumé (français)
abstract (english)
Unité de recherche : EA 2693 (Interface sang vaisseaux et réparation cardiovasculaire)
directeur de thèse : Brigitte JUDE
 
LILLE 2 (MED)
MARQUEZ Marcel  envoyer un message
lundi 26 septembre 2011
(14h00) - Amphithéâtre de l'institut de biologie de Lille
Optimisation de la technique de BRET Etude de l'association des variants d'HMGA1 avec le diabète de type 2
Optimisation de la technique de BRET
Les interactions protéine-protéine sont à la base de plusieurs processus biologiques dans la cellule. L'étude de ces interactions est importante pour comprendre le rôle des protéines inconnues et les mécanismes les mettant en jeu. Ainsi, le suivi de ces interactions est un enjeu majeur en biologie moléculaire. La première partie de ma thèse s'est concentrée sur l'amélioration d'une technique de suivi de ces interactions protéine-protéine : la technique de BRET.
La technique de BRET repose sur le transfert d'énergie par résonance de type Förster qui s'opère entre une enzyme luminescente donneuse d'énergie et une protéine fluorescente acceptrice d'énergie par oxydation d'un substrat métabolisable par le donneur d'énergie. Ce phénomène peut être utilisé en biologie moléculaire pour suivre l'interaction de protéines d'intérêt fusionnées au donneur ou à l'accepteur d'énergie. Contrairement à bon nombre de techniques d'étude des interactions protéine-protéine, le BRET est non invasif et permet l'étude dynamique de l'interaction de deux protéines en cellules vivantes ainsi que le criblage de molécules capables de moduler cette interaction.
Dans notre étude, nous avons cherché à optimiser la technique de BRET pour le criblage moléculaire en sélectionnant le meilleur couple de donneur/accepteur d'énergie. Un nouveau donneur d'énergie, la Rluc8, qui possède des caractéristiques lumineuses supérieures à la Rluc, a été testé en association avec deux nouveaux accepteurs d'énergie, la YPet, un variant de la YFP optimisé pour le transfert d'énergie, et la RGFP, une protéine fluorescente issue de Renilla reniformis qui est responsable avec la Rluc du phénomène de BRET chez cet organisme marin. Ces nouveaux donneurs/accepteurs d'énergie ont été comparés au couple Rluc/YFP, habituellement utilisé en BRET1, en fusion directe et dans des tests de suivi d'interactions protéine-protéine impliquant les RCPG et la βARR2 afin d'évaluer leur potentiel dans l'amélioration de la technique de BRET. Nous avons ainsi pu montrer que la Rluc8, la YPet et la RGFP permettaient d'améliorer la sensibilité de la méthode de BRET1 en augmentant au minimum d'un facteur 2 le signal de BRET mesuré. Ces résultats démontrent l'intérêt à utiliser ces nouveaux donneur/accepteur d'énergie en technique de BRET et laissent présager des améliorations qu'elles pourraient apporter aux tests de suivi actuels des interactions protéine-protéine.

Étude de l'association des variants d'HMGA1 avec le diabète de type 2

Le diabète de type 2 est une maladie multifactorielle commune, qui est caractérisée par deux dysfonctions majeures observées chez tous les individus atteints : un dysfonctionnement de la cellule β pancréatique et une résistance progressive des tissus à l'action de l'insuline. Cette pathologie ayant une forte composante héréditaire, on pensait que les études d'association pangénomique sur cette maladie identifieraient des loci génétiques associés aux deux phénotypes. Cependant, la majorité des loci identifiés ont été reliés à la fonction de la cellule β pancréatique ou à des fonctions biologiques encore inconnues. Au final, ces études n'ont permis d'expliquer que 10% de la part due à la génétique dans la prédisposition au diabète de type 2. Il reste ainsi de nombreuses voies à explorer afin de comprendre l'héritabilité de cette maladie, à l'image de l'implication des variants rares ou peu fréquents à effet fort dans la susceptibilité au diabète de type 2. Étant donné que le séquençage à haut débit reste une technique compliquée, onéreuse, et nécessitant un grand nombre d'échantillons, nous pensions que l'approche gène candidat pourrait aussi être un moyen d'identifier ces variants rares ou peu fréquents à effet fort associés aux maladies communes.
Il a été montré qu'une diminution de l'expression d'HMGA1 (« High Mobility Group A1 »), causée par des mutations perte de fonction sur ce gène, pouvait être responsable du phénotype d'insulinorésistance et de diabète de type 2 observés chez des sujets atteints de formes sévères d'insulinorésistance. Ce gène code pour une protéine non-histonique capable de se fixer sur des régions de l'ADN riches en adénosine et en thymidine pour réguler l'expression de gènes cibles. HMGA1 est un régulateur positif de l'expression du récepteur à l'insuline (INSR) et du récepteur à l'IGF (insulin-like growth factor-I), et son expression est induite par la voie Wnt/β-Catenin, voie de signalisation connue pour son rôle essentiel dans la physiopathologie du diabète de type 2. Récemment, un nouveau variant intronique (c.136-14_136-13insC) d'HMGA1 a été associé au diabète de type 2, ainsi qu'à une diminution de l'expression des gènes HMGA1 et INSR. Ces résultats suggèrent que les variants peu fréquents sur HMGA1 pourraient être fortement associés au diabète de type 2 à travers leurs effets sur l'insulinorésistance. Ainsi, la deuxième partie de ma thèse s'est concentrée sur la recherche de variants d'HMGA1 associés au diabète de type 2.
Afin de confirmer cette hypothèse, nous avons séquencé le locus HMGA1 dans une cohorte française comprenant 368 patients atteints de diabète de type 2 et possédant des antécédents familiaux de diabète, et 372 sujets normoglycémiques sans antécédents familiaux de diabète. Cette première étape nous a permis d'identifier 72 variants génétiques dans HMGA1. Parmi ces 72 variants, 3 variants peu fréquents possédaient une distribution génotypique différente entre les sujets atteints de DT2 et les sujets normoglycémiques : les rs35383185, c.136-14_136-13insC et rs41269028. Nous avons répliqué ces variants chez 4 538 patients atteints de DT2 et 4 015 individus normoglycémiques afin d'évaluer leur association avec le diabète de type 2 : chez ces individus, ces 3 variants n'étaient pas associés au diabète de type 2. De plus, ils n'avaient aucun effet sur l'expression d'HMGA1 et d'INSR et sur les traits métaboliques intermédiaires.

En collaboration avec le consortium DIAGRAM, une méta-analyse des résultats existants sur le variant c.136-14_136-13insC et des SNP en déséquilibre de liaison avec ce variant nous a permis de confirmer qu'il n'était pas associé au diabète de type 2 dans la population européenne, contrairement aux précédentes observations de Chiefari et collègues.
En conclusion, notre étude montre que les variants peu fréquents d'HMGA1 ne sont pas associés au diabète de type 2 dans la population européenne, et souligne l'importance d'analyser de grands échantillons d'individus pour correctement évaluer l'association de ce type de variant avec cette pathologie.

abstract (english)
Unité de recherche : UMR 8199 (Génomique et maladies métaboliques)
directeur de thèse : Odile POULAIN-GODEFROY
 
LILLE 2 (MED)
BROCQUEVILLE Guillaume  envoyer un message
mercredi 28 septembre 2011
(14h30) - salle du Conseil - Service Centraux Univ Lille 2
Dualité fonctionnelle de LMP1 : implication dans l'apoptose et la transformation cellulaire
 
résumé (français)
abstract (english)
Unité de recherche : UMR 8161 éq. 01 (Cancer biology and chemistry (CBC))
directeur de thèse : Eric ADRIAENSSENS
 
LILLE 2 (MED)
AZZAOUI Imane  envoyer un message
jeudi 29 septembre 2011
(14h00) - Fac. de Médecine - Pôle Formation - Salle des thèses
CCL18 et réponse régulatrice, de la situation physiologique à l'atopie
 
résumé (français)
abstract (english)
Unité de recherche : U 1019 - UMR 8204 éq. 11 (Pulmonary Immunity (CIIL - éq. 11))
directeur de thèse : Anne TSICOPOULOS